Comment analyser ses performances sur les réseaux sociaux ?

Bien que le taux d’engagement des abonnés fournisse déjà une première analyse de la performance, chaque réseau social dispose de données informatives propres sur l’activité du compte utilisateur.

Analyser selon le réseau social

Sur Instagram

Il est nécessaire de passer d’un « compte personnel » à un « compte professionnel » pour avoir accès à diverses informations, telles que le temps passé sur l’application, les meilleurs moments pour poster, ou encore le reach – qui correspond à « la part de la population internaute touchée par le site ou réseau sur une période donnée », c’est-à-dire la portée des publications.

Ainsi, sous l’onglet situé en haut à droite (les trois petits traits), se déroulent les rubriques « Statistiques » – avec les sous-rubriques « Audience », « Activité » et « Contenu » – et « Votre activité », entre autres. Les ressources à analyser pour améliorer ses performances sont disponibles à cet endroit.

L’astuce de Mlle Social Media : L’application Unum génère également ce type de données qui favorisent une meilleure gestion de l’activité sur Instagram.

Sur Twitter

Twitter dispose également d’un onglet « Analytics » qui donne accès aux données de l’activité du compte afin de pallier les problématiques rencontrées.

Sur Facebook

Lorsque vous créez une page sur Facebook, un rapport concernant l’activité de la page vous est envoyé chaque semaine par email. Différentes données sont également à consulter dans la rubrique « Statistiques », comme le nombre de vues sur la page, la portée des publications, le nombre de nouveaux abonnés, la réactivité… Beaucoup d’informations sont recensées afin d’optimiser au maximum l’activité de la page.

De plus, des informations concernant chaque publication sont disponibles. Cela permet d’identifier quel type de contenu fonctionne ou non et de le privilégier dans sa stratégie média afin d’améliorer les publications à venir.

Analyser pour mieux poster

L’ensemble de toutes ces données permet d’effectuer différents calculs de prévisions, comme le taux d’engagement qui correspond au « nombre de personnes engagées (commentaires, likes et partages) divisé par la portée, puis multiplié par 100 ». Ces informations invitent également à faire preuve de bon sens.

Dans le cas où un compte Instagram est majoritairement suivi par des Français, est-il nécessaire de privilégier l’anglais ? Si l’activité est plus forte les mardis et les jeudis, est-il judicieux de poster plusieurs fois le samedi ?

Si on constate une baisse de l’activité, il est recommandé de se concentrer sur un jour et une heure de la semaine et de favoriser un type de contenu. Les réseaux sociaux donnent eux-mêmes les clés pour construire une stratégie optimale, à travers des guides pratiques et leur mode d’emploi. Leur objectif reste que leurs utilisateurs soient connectés le plus souvent possible et qu’ils soient actifs. Il n’y a aucun piège ni secret !

Les données existantes constituent les premières ressources pour élaborer des stratégies sur chaque réseau social. Dans le cas où la cible est plus féminine par exemple, il convient de créer des contenus qui vont la satisfaire.

Enfin, l’analyse des performances est essentielle pour la préparation de futurs plans d’action. Se tenir informé des nouvelles tendances et fonctionnalités augmente les chances d’améliorer son efficacité sur les réseaux sociaux.

Sources : @virginieehonian, African Links by Virginie Ehonian, @noorubox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page